0810 00 20 63

Adhérez maintenantPaiement en ligne sécurisé

Montant de la cotisation 2018 : 220 € TTC

Actualités

Loi de finances 2018 : fiscalité professionnelle

Ajustement du prélèvement à la source, baisse de la taxation des plus-values professionnelles, suppression du CICE ... autant de mesures introduites par la…

Lire la suite...

« Droit à l’erreur» : quels impacts ?

Actuellement en discussion au Parlement, le projet de loi « pour un État au service d'une société de confiance» introduit un droit à l'erreur au profit…

Lire la suite...

Qui restera affilié à la CIPAV ?

La plupart des professionnels libéraux (plus de 300 professions concernées) qui créeront leur activité à compter de janvier 2019 devront s'affilier, pour…

Lire la suite...

TVA sur l’essence : montant déductible

Jusqu'à présent, les entreprises ne pouvait pas déduire la TVA sur l’essence lorsque ce carburant était utilisé par des véhicules utilitaires. En…

Lire la suite...

Cotisations retraite et invalidité-décès des libéraux

Les montants 2018 des cotisations de retraite complémentaire et d’invalidité-décès dues par les professionnels libéraux sont fixés, sous réserve de…

Lire la suite...

Indemnités journalières de maladie

Retour sur les indemnités journalières de maladie versées à des personnes atteintes d'une affection comportant un traitement prolongé et une…

Lire la suite...

Loi de finances 2018 : fiscalité personnelle

Les lois de finances votées en fin d'année dernière apportent leur lot de nouveautés, surtout en matière de fiscalité personnelle. Parmi les changements…

Lire la suite...

La protection sociale 2018 des professionnels libéraux

Lire la suite...

Frais de carburant 2017

Lire la suite...

Actualisation des frais de repas pour l’exercice 2018

Les frais supplémentaires de repas exposés régulièrement sur les lieux d'exercice de leur activité professionnelle par les titulaires de bénéfices non…

Lire la suite...

Feuille de paie 2018

Lire la suite...

Les motifs d'un licenciement peuvent être précisés

Dans la lettre de licenciement d'un salarié, l'employeur doit inscrire les motifs justifiant cette rupture. Désormais, dans les 15 jours suivant la…

Lire la suite...