0810 00 20 63

Adhérez maintenantPaiement en ligne sécurisé

Montant de la cotisation 2017 : 220 € TTC

AGA France, l'AGA des professions juridiques

Prof juridiques shutterstock 95621854

Agréée par le Ministère de l’Economie et des Finances, l’Aga France compte de nombreuses professions juridiques parmi ses adhérents.

Pour quelles raisons les professions juridiques doivent-elles adhérer à une association de gestion agréée ?

En premier lieu, c’est l’obtention d’une réduction d’impôt qui motive l’adhésion. En effet, le simple fait d’adhérer à une AGA donne automatiquement droit à un avantage fiscal. Les administrateurs judiciaires, avoués, greffiers, huissiers de justice, mandataires judiciaires et notaires profitent également des nombreux services en ligne de l’Aga France, utiles et plus pratiques pour la gestion de leur activité.

Quels avantages sur la fiscalité des professions juridiques ?

Si vous n’êtes pas adhérent, la base de votre imposition s’établit sur votre bénéfice net majoré de 25%.

Si vous déclarez par exemple 30 000 € de bénéfice net, votre imposition sera calculée sur 37 500 €. Pour éviter cette majoration, il vous suffit d’adhérer à l’Aga France.

De même, si vous avez engagé votre conjoint comme salarié à votre cabinet, la déduction de son salaire est plafonnée à 17 500 €. Avec Aga France vous pouvez en tant qu’adhérent déduire son salaire de votre bénéfice imposable en totalité, à certaines conditions.

Et si vos dernières déclarations fiscales présentent des erreurs, des inexactitudes ou des omissions, l’Aga France peut vous faire bénéficier d'une dispense de pénalités sous certaines conditions.

Concrètement, comment Aga France simplifie la vie des professions juridiques ?

Pour économiser votre temps, l’Aga France a conçu une relation sur mesure pour les professions juridiques où tout est accessible en ligne. Vous utilisez nos services à votre convenance et selon vos disponibilités, qu’il s’agisse de suivre une formation, de compléter votre déclaration 2035 ou de consulter vos documents de gestion dans votre espace client.

justice dossier avocatQuelle est la cotisation à l'association de gestion agréée Aga France ?

Un tarif unique de 220 €TTC est proposé à l’ensemble des professions libérales en 2016. Il donne accès à tous les services et il est rapidement amorti avec les économies fiscales réalisées. En moyenne, nos adhérents réalisent une économie d'impôt de 1 000 € par an.

Quels sont les modes d’exercice qui permettent aux professions juridiques d’adhérer à l'Aga France ?

Quelle que soit la forme d’exercice, les revenus doivent être taxables dans la catégorie des BNC (Bénéfices Non Commerciaux) pour être éligible. L’exercice d’une activité d’affaires présentant un caractère commercial n’est pas autorisée. En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil à l’Aga France.

Quelles sont les obligations des professions juridiques adhérentes à l'Aga France ?

Vous devez tenir une comptabilité « recettes-dépenses » dans le respect de l'article 99 du CGI et de la nomenclature comptable définie par l’arrêté du 30 janvier 1978.

Comme pour l’ensemble des professions libérales, vous devez accepter le règlement des honoraires par chèque et votre appartenance à l’Aga France doit être affichée dans votre cabinet et figurer sur vos documents de correspondance.

L'Aga France ne fait-elle pas double emploi avec un cabinet comptable ?

Au niveau de votre comptabilité, le rôle de l'Aga France se limite à en contrôler la cohérence, à vous délivrer l’attestation fiscale qui vous permettra de bénéficier de la non majoration de 25%.

Si votre comptabilité est tenue par un Expert-Comptable, vous devez vous assurer que vous bénéficiez de cet allègement fiscal.

À quel moment adhérer à l'Aga France pour profiter de vos avantages ?

juriste signature aga

Si vous vous installez, vous devez adhérer dans les 5 premiers mois de votre installation et, dans l’exercice normal de votre activité, il est conseillé de souscrire votre adhésion avant le 31 mai pour en bénéficier pour la première fois. Vous pouvez bien entendu adhérer à tout moment à l’Aga France et si vous êtes déjà adhérent à une AGA, nous prenons en charge votre transfert, sans frais.

Aga France, une association de gestion agréée nationale

Notre organisation et nos services sont toujours disponibles, pour vous, où que vous soyez. Originaires de toute la France, nos adhérents professions juridiques apprécient particulièrement nos services en ligne, nos formations gratuites et les infos pratiques destinées aux professions libérales.

Adhérer en ligne à l'AGA

Pour une première adhésion ou un transfert, rendez-vous sur notre site à la rubrique « adhérez maintenant », remplissez le formulaire simplifié et réglez votre cotisation directement avec votre CB.

Les 5 conseils de l'Aga France pour les professions juridiques

  • Vous devez exercer en libéral (régime des BNC) pour rejoindre l’AGA.
  • Vérifiez que vous êtes adhérent d'une AGA (bénéfices non majorés de 25%).
  • Réduisez votre risque fiscal en bénéficiant de contrôles de votre comptabilité.
  • Gagnez du temps et simplifiez votre organisation en privilégiant les services en ligne.
  • Adhérez de préférence avant le 31 mai et dans les 5 premiers mois si vous démarrez votre activité.

Vous avez besoin de précisions, vous avez des questions ?

Nos conseillers Aga France sont à votre écoute au 0810 00 20 63.

Liens utiles

 

Professions libérales, réalisez des économies d'impôts

Actualités

13 avril 2017 Notaires : mise en place d’une garantie invalidité-décès

Depuis le 1er janvier 2017, les notaires et leurs conjoints collaborateurs bénéficient d'un régime obligatoire d'invalidité-décès.

En savoir plus…
17 novembre 2016 Notaires : la carte des zones de libre installation est publiée Avec la loi Macron du 6 août 2015, les notaires ne sont plus obligés de reprendre la charge d’un prédécesseur ou de s’associer à un office déjà… En savoir plus…
17 novembre 2016 Huissiers et commissaires-priseurs : liquidation judiciaire En application de la loi Macron, les conditions dans lesquelles les huissiers de justice et les commissaires-priseurs judiciaires pourront être désignés… En savoir plus…